Investir dans le vin

Quoi ?

Acheter les meilleures bouteilles de vins pour les consommer ou les revendre plus cher.

Pour qui ?

Pour les curieux amateurs de vin qui souhaite approfondir leurs connaissances sur ce marché.

Pour les connaisseurs de vin qui réalisent leur rêve en devenant propriétaire de Grands Crus Classés.

Pourquoi ?

Le vin est l'une des fiertés culinaires françaises, la qualité des maisons françaises a un rayonnement international.

En 2011, les vins et spiritueux français ont dépassé les 10 milliards d’euros d’exportations, un record historique qui démontre le dynamisme du marché.

Combien je dois mettre ?

C'est quand même un investissement plaisir, met la somme avec laquelle tu es à l'aise.

Tu peux commencer à partir de 50€, mais aussi te constituer une plus grosse cave de 1 000€ à 20 000€ pour investir avec une partie consommation.

Combien je gagne ? En combien de temps ?

De 2007 à 2017, l'indice WINE100 à gagner 160% soit 16% par an !

Attention : Ceux qui ont le mieux valorisé leur patrimoine vin sont presque toujours de grands passionnés, qui ont patiemment constitué leur cave en achetant les vins qui leur plaisaient dans l’optique de leur consommation personnelle.

Car il faut bien avoir en tête que ce type de placement ne se valorise que sur le moyen, voire le long terme (notamment du fait des frais de revente). Il est donc raisonnable d’envisager une durée moyenne de détention des vins de 10 ans.

Quel est le niveau de risque ?

C’est un placement relativement risqué et il ne doit de toute façon pas dépasser 5% du patrimoine, voire 10% si l’on est vraiment passionné.

Avantages :

L'ouverture de la bourse du vin, le Liv-Ex Fine Wine Exchange a ouvert à Londres.

Une bourse qui a permis d’accroitre les transactions et de développer la valorisation des vins sur un marché mieux organisé et indépendant qui a établi des indices de référence : le Liv-Ex 50 et le Liv-Ex 100 (composé à 95% des grands crus bordelais).

Le marché du vin ne connaît pas les soubresauts et la volatilité que rencontre actuellement la bourse. Mais il y a quand même un risque de perte en capital.

Inconvénients :

Le vin étant une matière vivante, une fois l’apogée passé, la valeur du vin a de fortes chances de décroître, sauf dans le cas de millésimes vraiment anciens, de collection, ou « anniversaire ».

Mais aussi fragile et précieux, qui nécessite une très bonne conservation.

Quelle fiscalité ?

Concernant la plus-value réalisable à la revente des vins, elle est taxable si la valeur unitaire dépasse 5 000€ et est minorée d’un abattement de 10% par année à partir de la 2ème année de détention (exonération au bout de 12 ans), comme c’est le cas dans le cadre d’un investissement dans l’art. Donc plutôt attrayante !