Investir dans les noms de domaines

Quoi ?

Acheter, louer ou revendre des noms de domaines

Les noms de domaines qui font l'objet de revente ou de placements sont des termes dits génériques.

Si tu veux revendre, tu dois donc commencer par acheter sur le second marché des noms qui ont une déjà une certaine valeur.

Pour qui ?

Pour les aficionados de l'information. Pour les personnes qui ont un business. Pour avoir un patrimoine numérique.

Pourquoi ?

Acheter un nom de domaine peut vous être utile si vous avez une entreprise ou une marque et que vous souhaitez soit créer un site, soit protéger les droits de votre marque.

Et même si vous n’en avez pas, vous pouvez toujours investir dans un nom de domaine.

Que ce soit par des ventes privées, des courtiers indépendants, des enchères en ligne ou même sur le marché de la revente, des milliers de noms de domaines sont achetés et vendus chaque semaine.

Quelques exemples de noms de domaine revendu cher : Vacations.com: 28.5 millions d’euros

Hotels.com

: 8.9 millions d’euros

Business.com

: 6.1 millions d’euros

Fb.com

: 6.9 millions d’euros

Combien je dois mettre ?

Le second marché c'est le marché de l'occase : les anciens investisseurs vendent aux nouveaux (plus qu'aux utilisateurs finaux) pour maintenir la pyramide

Le prix d'un nom de domaine est très variable, fonction uniquement de la demande et de l'offre disponible. Un nom "fun" présentant peu de débouché économique coutera quelques centaines d'euros, alors qu'un nom premium sur un métier rémunérateur se négociera couramment entre 10.000 euros et 100.000 euros, voir nettement plus pour quelques noms exceptionnels.

La plupart des domaines francophones de qualité (termes professionnels, extensions com et fr) se vendent actuellement entre 500 et 5000 euros, et leurs prix augmentent régulièrement de 30 à 50% par an. Ils sont cependant encore en dessous des prix pratiqués pour les noms de domaines anglophones.

Résumé :

1 seul domaine de qualité à 500 € = un "patrimoine" qui te coute 10 € de renouvellement par an pour une jolie vente un jour

50 domaines bateaux à 10 € chacun par an = 50 renouvellements couteux et inutiles pour des ventes proches de zéro...

En combien de temps ?

Les algorithmes des moteurs de recherche tels que Google considèrent les noms de domaines anciens comme ayant plus de valeur. Toutes choses égales par ailleurs, un nom de domaine plus ancien se retrouvera mieux positionné dans les moteurs de recherche.

La période d'investissement est donc à moyen, long terme. Tu peux racheter un nom de domaine existant qui a déjà une dizaine d'années et le conserver 5 à 10 ans de plus dans l'optique de le revendre de double ou le triple.

Quel est le niveau de risque ?

Pour réussir dans cet investissement, il faut bien faire savoir dénicher des noms de domaines sous-évalués comme en bourse et les revendre.

Autant dire qu'il faut développer une expertise et que le chemin pour y arriver peut-être jonché de perte.

Car si tu n'arrives pas à vendre tes noms de domaines, tu ne seras pas remboursé.

Tu dois prendre le temps avant d'investir et bien réfléchir au nom de domaine que tu convoites.

Avantages :

La rareté des noms libres amène les utilisateurs avisés à acheter un beau nom plutôt que de se contenter d'un second choix qui dégradera l'image de leur projet. La valeur des beaux noms de domaines ne peut donc qu'augmenter dans le temps.

Inconvénients :

Il faut savoir qu’un nom de domaine se loue à l’année et que vous devez, chaque année, renouveler votre abonnement.

Quelle fiscalité ?

Le revenu tiré de la cession par une personne physique d’un nom de domaine internet, qu’elle a déposé sans l’exploiter, constitue une plus-value de cession imposable dans la catégorie des BNC (CGI, art. 93 quater).

Les plus-values sont soumises au taux de 16% et aux prélèvements sociaux 17%.

Avec qui et comment le mettre en place ?

Un peu comme lorsque vous vendez un appartement ou vous faites appelle à une agence, ici, vous allez créer un “parking”.

Qu’est-ce que c’est ? C’est simplement la page sur laquelle vont tomber les gens quand ils rechercheront votre domaine. Sur cette page sera affiché “Domaine en vente” avec le lien vers le site où vous le vendez (Sedo par exemple) ainsi que potentiellement d’autres guides gratuits et informations comme vos coordonnées.