Investir dans des entreprises immobilières

Quoi ?

Devenir actionnaire d'une entreprise qui possède un parc immobilier.
On appel ce type de société des Sociétés Civiles de Placement Immobilier

Pour qui ?

Pour toute personne qui souhaite ajouter de l'immobilier dans son patrimoine, mais sans les désavantages de l'achat immobilier en direct.

Pourquoi ?

Investir dans des milliers de m2 dans plusieurs secteurs (géographiques ,activités...) à des niveaux de prix variables permet d'atténuer les risques, et donc de ne pas mettre les « oeufs dans le même panier. »

Combien je dois mettre ?

Investir dans une SCPI est possible à partir de 1000€ .

Les critères de choix du partenaire sont, les taux d’occupation, les reports à nouveaux, les provisions pour travaux.

Combien je gagne ? En combien de temps ?

Les rendements proposés sur les SCPI sont généralement supérieurs à 4% nets avec une visibilité à moyen terme.

les SCPI sont un excellent support de diversification patrimonial investi dans une valeur solide : la pierre. C’est donc un très bon investissement sur un horizon de placement de 10 ans. (Confort / rendement / accessibilité / sécurité).

Quel est le niveau de risque ?

Pour maîtriser le niveau de risque et le réduire au maximum, il faut être attentif aux caractéristiques du partenaire :

Avantages :

La revente de parts de SCPI s'avère plus simple grâce à l'organisation d'un marché secondaire des parts de SCPI par les opérateurs du marché. Le délai est donc en principe plus court, vous avez la possibilité de vendre vos parts intégralement ou partiellement à tout moment.

Inconvénients :

Le capital n’est pas garanti ainsi, la responsabilité financière des porteurs est limitée aux apports au capital.

Le placement en SCPI doit se faire obligatoirement dans une optique de placement sur le long terme (8 ans minimums), pour dégager des rendements intéressants et également amortir les droits de souscriptions, de gestions, et de cessions.

Quelle fiscalité ?

Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) plus connu sous la mention « flat tax » à hauteur de 30% ( un impôt de 12,8% et des prélèvements sociaux de 17,2%).