Investir dans les bandes dessinées

Quoi ?

La BD et les planches, les dessins originaux, les couvertures, les sérigraphies sont des pièces de collection.

Difficulté : 🔥🔥🔥

Pour qui ?

Les fans de la bande dessinée

Les investisseurs conservateurs

Pourquoi ?

Les collectionneurs sont de plus en plus nombreux, car la BD est un art populaire, et beaucoup sont en phase de constitution de leur collection, ce qui entraîne des prix à la hausse

Combien je dois mettre ?

Pour 500€, les couvertures originales d'albums dessinées par des auteurs classiques franco-belge comme Eddy Paape (Jean Valhardi), Tibet (Ric Hochet) ou Gérard Forton (Les Pieds Nickelés)

Pour 5000€, les planches originales d'auteurs à succès comme Midam, auteur de Kid Paddle ou de Zep, celui de Titeuf.

Pour 50 000€, tous les grands auteurs sont rentables du fait d'une vraie dimension patrimoniale. On pense ici à Hugo Pratt (Corto Maltese) ou Philippe Druillet (La Nuit) dont les cotes sont toujours solides voire même en progression.

Pour 100 000€, les planches qui auraient potentiellement leurs places dans un musée. Par exemple, une planche d'André Franquin (Spirou et Fantasio, Gaston ou encore Le Marsupilami) est estimée aujourd'hui à 80 000€.

Combien je gagne ?

Plus elle est rare et plus il est possible de la revendre plus cher.

L’âge et la rareté de l’album doivent être les critères de choix

L’état de conservation est lui aussi déterminant dans le calcul de la cote d’une BD.

Une BD en « très bon état » entraîne une surcote de 30 %.

Pour une BD « état neuf », c’est le jackpot : la surcote peut atteindre 150 %, voire 300 % !

À l’inverse, restez à l’écart des ouvrages dont l’état est « moyen » ou « mauvais », qui se verront appliqués une décote de 30 % à 80%.

Le premier album de Tintin« Tintin au pays des Soviets », publié en 1930, peut valoir entre 15 000€ et 30 000€.

Anecdote : Le chanteur Renaud a vendu en 2016 une planche inédite de tintin à 1 million d’euro. C’est une planche qu’Hergé n’avait jamais publié.

Lucky Luke a aussi la cote. « La mine d’or de Dick Digger », publié en 1949, peut se vendre jusqu’à 1 500€.

Les premiers albums d’Astérix le Gaulois, édités dans les années 1960, sont les plus chers de la collection : 100€ minimum.

Les stars incontestées sont les vieux comics américains. En 2014, le numéro 1 d’ »Action Comic » daté de juin 1938, avec la première apparition de Superman s’est vendu 3 207 852 dollars.

##En combien de temps ?**

Le marché de la BD fonctionne comme le vin.

Plus c’est vieux, plus c’est cher.

Les éditions les plus anciennes (1920, 1930) sont les plus chères.

Acquérir une première édition d’une BD aujourd’hui est un investissement à long terme.

Il est possible d’acquérir aujourd’hui pour une petite fortune ces types de planches auprès des auteurs de BD contemporains.

Quel est le niveau de risque ?

Le risque c'est de payer trop cher si on commence aujourd'hui.

Ne met pas plus de 5% de ton patrimoine.

Avantages :

Inconvénients :

Quelle fiscalité ?

Avec qui et comment le mettre en place ?

Visiter une librairie spécialisée dans la BD.

Les vendeurs, souvent de vrais experts passionnés, sauront vous orienter.

Écume les vide-greniers, les brocantes et les salles de ventes aux enchères. Avec beaucoup de Trouver un vendeur mal informé qui vous cédera un album de collection à petit prix.

Surf sur Internet, encore et toujours : il existe une multitude de sites spécialisés dans la bandedessinée, les éditeurs effectuent des tirages de luxe en édition limitée de certains albums de BD.

Personnellement j'ai acheté 10 numéros de Metal Hurlant une BD de science fiction française qui a inspiré de nombreuses œuvres graphiques, littéraires ou cinématographiques (Mad Max, Alien, Blade Runner, Le Cinquième Élément, etc.). CF : https://www.bedetheque.com/revue-Metal-Hurlant.html